WordPress : Problème de mise à jour sur un VPS

Sources :
How to make WordPress work under linux (solve the FTP login request)

En voulant mettre à jour WordPress, j’ai rencontré un problème :

« Pour lancer la requête demandée, WordPress a besoin d’accéder à votre serveur web. Veuillez saisir votre identifiant FTP pour continuer. Si vous ne vous souvenez pas de votre identifiant, vous devriez contacter votre hébergeur. »

C’est un problème de droits, il suffit de changer le propriétaire des fichiers et répertoires le temps de la mise à jour :

sudo chown -R www-data:www-data /var/www/html/mon-site (mon-site à adapter)

puis une fois la mise à jour faite, je reviens en arrière pour des raisons de sécurité :

sudo chown -R $USER:www-data /var/www/html/mon-site (mon-site à adapter)

Installer un VPS sous Debian 11

Sources :
Débuter avec un VPS (documentation OVH)
Sécuriser un VPS (documentation OVH)
Comment Installer Un VPS Multisite WordPress – Guide Complet

Une fois reçus par e-mail les paramètres d’accès au VPS, je me connecte à celui-ci via SSH et je renforce la sécurité en modifiant les mots de passe notamment :

Pour supprimer une ancienne clé ssh liée à l'adresse ip du VPS :
ssh-keygen -f "/home/$USER/.ssh/known_hosts" -R "ip" (ip à adapter)

ssh debian@ip (ip à adapter)
sudo passwd debian

sudo su -
passwd
nano /etc/ssh/sshd_config
Changer le paramètre suivant en no (enlever le #) :
PermitRootLogin no
service ssh restart

adduser nouvel-utilisateur (à adapter)
usermod -aG sudo,adm nouvel-utilisateur (à adapter)

apt-get update
apt-get upgrade

apt-get install ufw (installation d'un firewall)
ufw allow 22/tcp
ufw enable
ufw status verbose

apt-get install fail2ban (prévention contre les intrusions)
systemctl enable fail2ban
systemctl status fail2ban

reboot

Se reconnecter avec nouvel-utilisateur (à adapter) :
ssh nouvel-utilisateur@ip (ip à adapter)

sudo deluser debian
sudo rm -r /home/debian

Initialement, avant de le supprimer, l’utilisateur debian appartenait aux groupes : debian, adm, dialout, cdrom, floppy, sudo, audio, dip, video, plugdev, netdev.

Pour mieux connaître son serveur :

cat /etc/debian_version
dpkg --list

Serveur Apache sur VPS sous Debian 11 : Installation, Création d’hôtes virtuels, Certificats pour HTTPS

Sources :
Serveur HTTP Apache 2
Documentation Apache

Installer Apache :

sudo apt-get install apache2
sudo service apache2 status

Pour cacher la version d'Apache à des regards extérieurs :
sudo nano /etc/apache2/conf-enabled/security.conf
Remplacer ServerTokens OS par ServerTokens Prod
Remplacer ServerSignature On par ServerSignature Off
sudo service apache2 restart

On ouvre le port 80 du firewall :
sudo ufw allow http
sudo ufw status verbose (vérification)

En se connectant sur l’adresse IP du VPS, nous arrivons sur :

On modifie la page d’accueil du serveur :

sudo rm /var/www/html/index.html
sudo nano /var/www/html/index.html et enregistrer une page vide.

On modifie les droits du dossier auquel peut accéder Apache pour plus facilement administrer les sites (avec FileZilla) et pour des raisons de sécurité. 750 : Le propriétaire à tous les droits / Le groupe www-data (sur lequel intervient Apache) peut lire et exécuter (=> lien) :

sudo chown -R $USER:www-data /var/www/html
sudo chmod -R 750 /var/www/html

Création d’hôtes virtuels :

Dans le répertoire /etc/apache2/sites-available, les deux fichiers par défaut sont 000-default.conf et default-ssl.conf.

Pour connaître les sites actifs :

ls /etc/apache2/sites-enabled

Nous allons créer des hôtes virtuels (fichiers *.conf) pour chacun des sites web installés sur le serveur.

=> https://doc.ubuntu-fr.org/apache2#hotes_virtuels

Les choses vont se passer ici :

cd /etc/apache2/sites-available
sudo cp 000-default.conf mon-site.conf (mon-site à adapter)

Dans le fichier mon-site.conf ouvert ci-dessus, rajouter ou modifier (mon-site à adapter) :
ServerName mon-site
DocumentRoot /var/www/html/mon-site
ErrorLog ${APACHE_LOG_DIR}/error.mon-site.log
CustomLog ${APACHE_LOG_DIR}/access.mon-site.log combined

Pour activer la configuration d'un site :
sudo a2ensite mon-site.conf (mon-site à adapter)

Pour recharger la configuration d'Apache :
sudo systemctl reload apache2

Quelques ordres également utiles :

Pour désactiver la configuration d'un site :
sudo a2dissite mon-site.conf (mon-site à adapter)

Pour redémarrer Apache :
sudo service apache2 restart

Pour activer le https (génération de certificat SSL) :

On commence par ouvrir le port 443 (https) sur le firewall :

sudo ufw allow 443/tcp
sudo ufw status verbose (vérification)

On fait pointer le nom de domaine vers l’adresse IP du VPS.

Sources :
https://letsencrypt.org/fr/getting-started/
https://certbot.eff.org/ => Certbot Commands
https://certbot.eff.org/instructions?ws=apache&os=debianbuster

On installe le gestionnaire de paquets Snap avant d’installer Cerbot :

sudo apt-get install snapd
sudo snap install core; sudo snap refresh core
sudo apt-get remove certbot (si déjà installé)
sudo snap install --classic certbot
sudo ln -s /snap/bin/certbot /usr/bin/certbot

Pour créer un certificat :
sudo certbot --apache -d mon-site-1 (à adapter)
sudo certbot --expand -d mon-site-2 (à adapter)
Remarque : Les fichiers *-le-ssl.conf sont créés automatiquement à ce moment là.

Pour tester le renouvellement automatique d'un certificat :
sudo certbot renew --dry-run

Quelques ordres également utiles :

Pour lister les certificats :
sudo certbot certificates

Pour effacer un certificat :
sudo certbot delete

Pour mettre à jour un certificat en ajoutant un nouveau nom de domaine :
sudo certbot --expand -d mon-site (à adapter)

On modifie les droits du dossier auquel peut accéder Apache pour plus facilement administrer les sites (avec FileZilla) et pour des raisons de sécurité. 750 : Le propriétaire à tous les droits / Le groupe www-data (sur lequel intervient Apache) peut lire et exécuter (=> lien) :

(mon-site à adapter)

Changement de propriétaire :
sudo chown -R $USER:www-data /var/www/html/mon-site

Donne les droits 750 (on peut préférer 755) sur les répertoires :
sudo find /var/www/html/mon-site/ -type d -exec chmod 750 {} \;

Donne les droits 640 (on peut préférer 644) sur les fichiers :
sudo find /var/www/html/mon-site/ -type f -exec chmod 640 {} \;

Installer PHP sur un VPS sous Debian 11

Sources :
PHP => Versions de PHP en cours

Version 7.4 (obsolète) :

Debian 11 est actuellement livré avec la version 7.4 de PHP laquelle a été maintenue jusqu’au 28 novembre 2022.

sudo apt-get install php

Les 10 paquets suivants sont dès lors installés : libapache2-mod-php7.4 libsodium23 php php-common php7.4 php7.4-cli php7.4-common php7.4-json php7.4-opcache php7.4-readline

Pour le développement Web, on installe quelques paquets en plus :

sudo apt-get install php-curl php-gd php-intl php-mbstring php-soap php-xml php-xmlrpc php-zip

Version 8.1 :

Sources :
https://deb.sury.org => https://packages.sury.org/php/README.txt
Ondřej Surý est un des responsables de l’empaquetage de php sous Debian.

Les paquets lsb-release, ca-certificates, curl sont déjà livrés avec Debian 11.

sudo apt-get -y install apt-transport-https

sudo curl -sSLo /usr/share/keyrings/deb.sury.org-php.gpg https://packages.sury.org/php/apt.gpg

sudo sh -c 'echo "deb [signed-by=/usr/share/keyrings/deb.sury.org-php.gpg] https://packages.sury.org/php/ $(lsb_release -sc) main" > /etc/apt/sources.list.d/php.list'

sudo apt-get update

sudo apt-get install php8.1

The following NEW packages will be installed:
  libapache2-mod-php8.1 libsodium23 php-common php8.1 php8.1-cli php8.1-common php8.1-opcache php8.1-readline
The following packages will be upgraded:
  libpcre2-8-0
1 upgraded, 8 newly installed, 0 to remove and 2 not upgraded.

Pour le développement Web, on installe quelques paquets en plus :

sudo apt-get install php8.1-{curl,gd,intl,mbstring,mysql,soap,xml,xmlrpc,zip}

Test de PHP :

On affiche la version de PHP, les modules installés et on teste son bon fonctionnement en créant un fichier info.php dans notre répertoire Apache :

php -v
php -m
sudo nano /var/www/html/info.php

Y enregistrer le code suivant :
<?php
phpinfo();
?>

=> http:// [adresse IP du VPS] /info.php

Puis, pour des raisons de sécurité, effacer immédiatement le fichier : sudo rm /var/www/html/info.php

Installer un serveur LAMP sur un VPS sous Debian 11

LAMP : Linux / Apache / MariaDB / PHP

Sources :
Comment installer un serveur LAMP sous Debian (documentation OVH)
Installer un serveur LAMP (Linux Apache MariaDB PHP) sous Debian 11

Installer Apache :

Voir l’article correspondant.

Installer PHP :

Voir l’article correspondant.

Installer MariaDB :

Sources :
Debian 11 Bullseye : installer et configurer MariaDB

sudo apt-get update
sudo apt-get install mariadb-server
sudo mysql_secure_installation
NOTE: RUNNING ALL PARTS OF THIS SCRIPT IS RECOMMENDED FOR ALL MariaDB
      SERVERS IN PRODUCTION USE!  PLEASE READ EACH STEP CAREFULLY!

In order to log into MariaDB to secure it, we'll need the current
password for the root user. If you've just installed MariaDB, and
haven't set the root password yet, you should just press enter here.

Enter current password for root (enter for none):

Appuyer sur Entrée.

OK, successfully used password, moving on...

Setting the root password or using the unix_socket ensures that nobody
can log into the MariaDB root user without the proper authorisation.

You already have your root account protected, so you can safely answer 'n'.

Switch to unix_socket authentication [Y/n]

Appuyer sur Y.

Enabled successfully!
Reloading privilege tables..
 ... Success!


You already have your root account protected, so you can safely answer 'n'.

Change the root password? [Y/n]

Appuyer sur Y et choisir un mot de passe root différent de celui de Debian.

New password: 
Re-enter new password: 
Password updated successfully!
Reloading privilege tables..
 ... Success!


By default, a MariaDB installation has an anonymous user, allowing anyone
to log into MariaDB without having to have a user account created for
them.  This is intended only for testing, and to make the installation
go a bit smoother.  You should remove them before moving into a
production environment.

Remove anonymous users? [Y/n] 

Appuyer sur Y.

 ... Success!

Normally, root should only be allowed to connect from 'localhost'.  This
ensures that someone cannot guess at the root password from the network.

Disallow root login remotely? [Y/n]

Appuyer sur Y.

 ... Success!

By default, MariaDB comes with a database named 'test' that anyone can
access.  This is also intended only for testing, and should be removed
before moving into a production environment.

Remove test database and access to it? [Y/n]

Appuyer sur Y.

 - Dropping test database...
 ... Success!
 - Removing privileges on test database...
 ... Success!

Reloading the privilege tables will ensure that all changes made so far
will take effect immediately.

Reload privilege tables now? [Y/n]

Appuyer sur Y.

 ... Success!

Cleaning up...

All done!  If you've completed all of the above steps, your MariaDB
installation should now be secure.

Thanks for using MariaDB!

MariaDB est désormais installée. On va tester si la connexion à la base de données fonctionne. On entre d’abord le mot de passe lié à sudo puis quand on nous le demande le mot de passe root de MariaDB.

sudo mariadb -u root -p
show databases;

+--------------------+
| Database           |
+--------------------+
| information_schema |
| mysql              |
| performance_schema |
+--------------------+
3 rows in set (0.001 sec)

exit

À chaque changement de configuration de MariaDB, Il faut redémarrer le service :

sudo systemctl restart mariadb

Installer Adminer (pour gérer plus facilement mes bases de données) :

sudo apt-get update
sudo apt-get install adminer

Le fichier de configuration Apache pour Adminer est ici :
sudo nano /etc/apache2/conf-available/adminer.conf
Il contient :

Alias /adminer /etc/adminer

<Directory /etc/adminer>
        Require all granted
        DirectoryIndex conf.php
</Directory>


sudo a2enconf adminer.conf
sudo systemctl reload apache2

Debian 11 installe la version 4.7.9 d’Adminer. Pour y accéder :

https:// [ nom de domaine ] /adminer